accompagnement – témoignages

Ville d’Annecy et porteur du projet Jardins en ville

 

« Début 2012, dans le cadre de son Agenda 21 et son Plan Climat Énergie Territorial, la Ville d’Annecy souhaite privilégier sur son territoire les circuits courts de distribution et développer « le bien-manger ». Parallèlement, il est fait état de surfaces (réserves foncières, espaces verts peri-urbains…) peu entretenues et pouvant recevoir des jardins collectifs.

 

Des premiers contacts sont pris pour étudier la faisabilité d’un tel projet avec l’association Terre d’Union. Au final, bien loin d’imaginer une telle demande sociale, la collectivité se retrouve avec près de 300 demandeurs de parcelles de jardinage pour à peine plus de 60 possibilités sur 4 sites.

 

Dès le départ, la volonté municipale est d’inscrire une démarche de lien social ayant pour support le jardinage. Les jardiniers issus de milieux et d’origines différents, amenant des objectifs propres, sont, plusieurs mois avant le début des cultures, intégrés dans une démarche d’accompagnement qui sera réalisée par la structure Jardins Vivants : cohésion de groupe, répartition des parcelles, aménagement des sites, élaboration d’un règlement intérieur communs à tous les sites et de chartes spécifiques, préparation à l’achat d’outils communs ; autant de missions dont s’acquitte sur plusieurs semaines Meiyna Vernet. Pendant ce temps, la Ville aménage les terrains et à la fin du printemps 2013, enfin, les jardiniers peuvent démarrer leurs cultures, sur leur parcelle de 25 m², sur les premiers sites : Visitation, Fins, Trippoz et Solidarité.

 

La Ville approfondira la démarche en mettant en place des programmes de formations (cycles longs ou modules courts) pour les nouveaux jardiniers. Là-encore, c’est JARDINS VIVANTS qui élabore, en concertation avec les jardiniers, le programme de formation et qui distillera toutes les informations nécessaires : connaissance du sol, rotations des cultures, compostage, les associations de plantes… Autant de thématiques développées à la fois de manière théorique mais surtout de manière pratique sur les sites.

 

À l’issue de la première saison de jardinage, le bilan fait avec les jardiniers montre que la réussite de cette démarche est liée en grande partie à cette phase d’accompagnement qui a permis de constituer une cohésion de chaque groupe et apporter une véritable convivialité. Ce travail, voulue par la ville et effectué par JARDINS VIVANTS, a donc été primordial.

 

Il est renouvelé en 2014 puis en 2015, années qui voient respectivement l’ouverture d’un cinquième site de 50 parcelles (route de Vignières) puis d’un sixième (dans le quartier d’habitat collectif de Novel) de 30 parcelles. L’accompagnement est toujours de mise ainsi que le programme de formation.

 

Un retour sur expérience est également organisé, deux fois par an, sur les sites existants, permettant de faire le point entre les jardiniers des différents sites et JARDINS VIVANTS.

 

À ce jour, c’est près de 150 parcelles qui sont cultivés par des annéciens heureux et solidaires. Je remercie donc Meiyna Vernet pour son engagement dans ce projet, son travail auprès des jardiniers, son professionnalisme et sa bonne humeur. »

 

Témoignage de M. Christophe Ferlin, directeur Paysage Biodiversité Espaces Verts

 

« Dans le cadre de sa mission relative à la mise en place d’un site de jardins partagés élaboré par la ville d’Annecy, Meiyna Vernet a su fédérer un groupe important de jardiniers néophytes et expérimentés. Elle a transmis ses connaissances techniques lors de formations spécifiques organisées en petits groupes dans une pédagogie adaptée. Son enthousiasme, sa disponibilité et ses compétences ont été appréciés de tous. »
Des jardiniers et co-jardiniers du site de Vignières

Monique, Guy, Catherine et Pascal

Témoignage Échirolles

« Meiyna Vernet est souvent sollicitée par le CCAS et le service durable de la ville d’Échirolles
Elle étaye nos projets de jardinage et sa présence est très appréciée de nos habitants jardiniers
C’est une personne d’un grand savoir théorique (formée à l’agroecologie et elle-même jardinière)*
C’est également une personne qui sait animer et donner le gout du travail de la terre  et ceci grâce aux nombreux projets de jardinage auxquels elle a participé et mis en place sur Grenoble et plus largement sur l’Isère.
Nul doute qu’elle sait transmettre sa passion pour la terre, le vivant et l’écologie participative. » Caroline

Témoignage particuliers

« Après avoir était tirée au sort pour jardiner sur un lopin de terre, mis à disposition contre une somme modique, par la ville d’Annecy, quoi de plus facile que de planter et de récolter des légumes.

Mais être accompagnée et stimulée pour le faire dans les règles de l’art, rencontrer d’autres jardiniers, mettre en commun l’enthousiasme et le partage des connaissances, ce n’était pas dans mes intentions premières.

Et pourtant aujourd’hui ce sont bien ces deux aspects qui font avancer et qui enrichissent les jardiniers des jardins partagées.

Nous avons eu la chance d’être accompagnés par une professionnelle qui a su transmettre la dynamique pour faire fonctionner un groupe, mettre sur pied un règlement et une charte, réfléchir sur les outils de travail, et qui a su par des formations adaptées faire passer les connaissances nécessaires pour jardiner de façon écologique et respectueux à la portée de tous.

En plus de récolter mes légumes, je récolte des amitiés, un lien social. »
Annette, une jardinière comblée

 

« une belle récolte :
au début
il s’agit de mettre à disposition quelques parcelles à cultiver
s’ensuit un tirage au sort avec une heureuse pioche
puis s’enchaîne un accompagnement collectif
les réunions se succèdent
peu à peu se profilent une charte et un règlement
des projets d’achats collectifs d’outils émergent
des groupes de travail sur des souhaits de plantations se mettent à l’œuvre
notre lopin de terre est enfin réel
nous mettons les mains dans la terre
en parallèle se mettent en place des modules de formations thématiques:
les semis
les associations de cultures
le paillage, les soins ,…
la grande aventure des épluchures au compost
la seconde saison de jardinage succède à la première
l’accompagnement se fait sur site, une rencontre printanière et une automnale
riches moments d’échanges, de questions – réponses
un accompagnement « jardins vivants »:
des moments studieux, des groupes de travail rondement menés
du sérieux, du professionnalisme
des réelles connaissances appuyées d’ouvrages techniques
de la passion transmise tout naturellement
de l’écoute, des conseils
du savoir-faire
beaucoup de générosité
et
toujours
de la bonne humeur
un très grand
« merci » »
Sarah

 

« un jardin
un rêve
un projet
… et …
beaucoup de travail
de l’attente
quelques illusions perdues
… puis …
des recherches
des conférences
des lectures et réflexions
… une rencontre avec Meiyna Vernet…
faire autrement
c’est possible
un jardin facile
découverte de la permaculture
le rêve devient réalité
un jardin à vivre
… enfin …
le réconfort sans l’effort
juste pour le plaisir »
B., propriétaire d’un jardin aménagé en permaculture en 2013